AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Refus d'acceptation...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marine
Admin
avatar

Féminin Messages : 313
Localisation : Corrèze

MessageSujet: Refus d'acceptation...   Jeu 25 Fév - 2:36



Refus d’acceptation

« Alors que j’étais le mental au repos, l’esprit à l’écoute, j’ai reçu l’intuition de prendre un livre et d’en scanner une page. Je pris un livre au hasard. Toujours au hasard, je l’ouvris. Ce livre est de Bärbel Mohr : " Comment faire des réclamations auprès de l’Univers ".
Ce livre me fait penser au Tribunal Cosmique que j’aime bien employer de temps en temps. Le passage sur lequel je suis arrivée en ouvrant le livre et en me laissant guidée, m’est apparu comme intéressant et mérite que l’on y réfléchisse.
Je vous le livre maintenant, à vous de me dire les réflexions qu’il vous inspire... » Mili...


« Un cas classique est le suivant : le Service de commande cosmique effectue la livraison ; le livreur se tient, le paquet à la main, auprès du client; celui-ci jette un coup d’œil dégoûté sur le livreur (qui ne correspond par à l'image qu'on se fait d'un messager céleste), tourne les talons et s'en va. Cas typique de refus d'acceptation.

Aujourd'hui encore, il m'arrive assez souvent d'agir ainsi ; il me faut toujours beaucoup de temps pour piger. Je sais pourtant que l'Univers, quand il veut me livrer quelque chose, le fait en attirant l'attention sur lui par une bagatelle quelconque ; quand je prends en compte cette bagatelle, je constate que l'une de mes livraisons se cache derrière.

Or, il existe plusieurs possibilités pour attirer l'attention de quelqu'un : soit au moyen de quelque chose de particulièrement beau, de particulièrement agréable, de manière qu'on se sente tout de suite attiré ; soit par quelque chose de particulièrement négatif, de particulièrement biaisé, qui fait qu'on n'a pas envie d'en voir davantage. Les choses qui ne vous disent rien, vous ne les voyez pas, tout simplement, c'est comme si elles n'existaient pas. Elles n'éveillent en vous aucune attention.

Voici un exemple concret : je me trouvais dans une ville étrangère, à la gare, et la voiture qui devait venir me chercher n'était pas là. Non seulement je n'avais aucune idée de l'endroit où pouvait se trouver mon hôtel, mais j'en avais oublié le nom et le dépliant à la maison. Que faire ? À côté de moi se tenait une femme qui, au premier coup d’œil, me parut des plus antipathique. Je trouvais qu'elle était habillée en dépit du bon sens, qu'elle paraissait totalement cinglée, et qu'elle en était fière. Si je n'avais pas été intérieurement stressée, je l'aurais peut-être trouvée originale ; mais, telle qu'elle était, je la trouvais affreuse.

Je m'étais commandé auprès de l'Univers un signe quelconque qui me permît de me remémorer le nom de l'hôtel et j'abordais les gens pour leur demander s'ils connaissaient des hôtels dans la ville. Naturellement, personne ne fut en mesure de m'aider. À un certain moment, j'eus une lueur : qui m'a d'abord frappée, ici, et le plus distinctement ? C'est précisément cette personne que je dois aborder. Aussitôt dit, aussitôt fait. Et comment aurait-il pu en être autrement ? L'horrible personne se rendait à la même manifestation que moi, et par conséquent aussi dans le même hôtel. J'ai même pu être véhiculée par les personnes qui étaient venues la chercher. Ouf, j'ai pu attraper la livraison juste avant qu'elle ne s'esquive.»
Bärbel Mohr


Merci Mili...

_________________
La seule promesse que l'on puisse faire, Invité... est une promesse à soi même : celle d'être heureux.


Dernière édition par Marine le Mer 3 Mar - 13:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.astrotogether.com/
Cérès19

avatar

Féminin Messages : 67
Localisation : Riant portail du midi

MessageSujet: Re: Refus d'acceptation...   Mer 3 Mar - 13:39

sunny
Il y a maintenant une quinzaine, suite à un coup de froid, je me suis enrhumée, ce qui s'amplifie trés vite chez moi en sinusite, angine, puis bronchite asthmatiforme qui me bloque durablement. Mes collègues étant en vacances, et ma petite "chef" absente elle aussi, je ne me suis pas sentie le droit de "m'arrêter", et allergique au clamoxyl, je n'avais rien qui puisse me soulager efficacement... J'ai donc "tenu", et le mal progressait... jusqu'au jour où l'une de mes malades eut elle-même froid pendant une toilette... et,trés vite,la rhinite s'installa. Sa fille, elle-même dans un état de fatigue assez conséquent, m'accusa d'avoir contaminé sa maman, et j'avoue avoir été trés ennuyée par cette réflexion, venant d'une personne charmante au demeurant, même si je comprenais sa situation, et si je savais ne pas être responsable... Toute la matinée je "n'ai pas été bien"... A 14h, aprés avoir vu mon dernier malade, je suis rentrée chez moi et j'ai décidé de m'arrêter... il était grand temps ! Je n'en pouvais plus... cette attitude qui m'avait quelque peu perturbée sur le coup, était un grand bien... pour un tout petit mal !
Et je remercie cette personne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Refus d'acceptation...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» peut-on devenir SUPPLEANTE DANS LE PRIVE CATHO après un refus de pré-accord collégial il y a un an ... ?
» Recours contre refus d'inscription
» Question aux experts de l'internat : motif de refus
» Exercice sur l'acceptation de son corps (Geneen Roth)
» Le refus définitif

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AstroGraal :: L'Espace universel de Mili... cliquer ici-
Sauter vers: